Chers amis,

On parle beaucoup de réconciliation aujourd’hui, mais il est rare qu’on s’arrête à considérer le mystère et le trésor qu’est réellement la réconciliation. Or dans le temps de Noël, on arrive presque à toucher du doigt ce qu’est la réconciliation et tout ce qu’elle comporte, car la naissance du Christ nous apporte une lumière nouvelle et la grâce du salut vient stimuler la capacité que nous avons d’être à la fois réconciliés et agents de réconciliation dans notre vie quotidienne.

Pendant cette saison liturgique, certaines scènes de l’Évangile prennent un relief particulier : nous voyons et nous entendons le chœur des anges et nous suivons la troupe des bergers qui s’apprêtent à vivre une expérience qui changera leur vie. À l’inverse, l’auberge n’a rien à offrir à Marie et Joseph. Les bergers se hâtent vers la crèche pour voir ce qu’on leur a annoncé, ils suscitent l’étonnement des gens à qui ils racontent ce qu’ils voient, et ils rentrent chez eux en rendant grâce à Dieu pour ce qu’ils ont vu et entendu. Le jour de la fête de Marie Mère de Dieu, on nous rappelle que, d’une façon unique qui est promesse de vie, Marie retient tout ce qu’on dit de son Enfant et médite ces paroles dans son cœur.

Read the Whole Article at http://www.cccb.ca/site/frc?format=feed&type=rss

Share Via Email
Share Via Email